← CHRISTINAPOTVIN.COM

Une chose qui m’avait attiré vers le toilettage était le fait que j’allais travailler avec les animaux directement. Ça faisait bien mon affaire, parce que je suis une personne de nature plutôt gênée. Mais avec le temps, on se rend compte que même si le client n’est pas là pendant le toilettage, il est quand même bien présent. J’avais tout faux de croire que le travail était seulement en tête-à-tête avec le chien.

Quand je toilette un chien, je donne mon 110%. Je m’arrange toujours pour rendre le chien le plus beau possible, avec la coupe que le client me demande. Tout va toujours très bien. Tout le monde est toujours super content du service que j’offre. MAIS! On a toujours ces 2 ou 3 clients. Ceux qui ne sont jamais contents du résultat et qui reviennent quand même nous voir à chaque fois. Ils nous font essayer des trucs différents à chaque visite, mais au final, ils vont toujours critiquer notre travail impeccable.

C’est là que, personnellement, j’ai le plus grand travail à faire sur moi-même. Je dois apprendre à arrêter de trop m’en faire. Ce n’est pas toujours facile pour une grande sensible comme moi. Les critiques négatives m’affectent beaucoup. Parfois, je vais y repenser durant toute la semaine : ‘’et si j’avais fait ça comme ça, il aurait peut-être été plus content?‘’.

Je vous parle de ça aujourd’hui parce que, dernièrement, j’ai eu un cas de ce genre. Le chien de la cliente est un yorkshire que je n’ai jamais fait auparavant. Elle l’amenait pour mon élève qui faisait son cours de toilettage et nous avions besoin de pratiquer sur cette race de chien.yorkshire terrier Je pose donc quelques questions pour savoir si la coupe que nous voulions faire était correcte. ‘’Est-ce qu’on fait une tête de yorkie avec les oreilles en pointe? Est-ce qu’on laisse un peu plus de poil sur les pattes? Est-ce que c’est correct si le dos est coupé plus court?‘’ . Bref, tout était correct. Les réponses de la cliente nous laissaient croire à ‘’vous pouvez bien faire ce que vous voulez, tant qu’il est beau…’’.

Le chien avait changé du tout au tout! Il était tellement rendu beau… il avait l’air d’un yorkshire. La cliente revient le chercher et tout ce qu’elle dit c’est : ‘’hey boy, je ne le reconnais plus…’’. Elle paie et repart avec son petit chien. Rendu là, je ne savais plus trop quoi penser. Le fait qu’elle ne le reconnaisse plus, est-ce que c’est une bonne chose? Chaque fois que je fais un toilettage, le chien change considérablement entre son arrivée et son départ. J’ai arrêté de m’en faire, parce que dans le fond, le chien était sorti de chez moi en étant super beau.

yorkshire terrier

Cette semaine, environ 3 mois après son premier toilettage chez moi, la cliente revient avec son yorkshire. C’est à ce moment qu’elle me dit qu’elle n’avait pas aimé la coupe de la dernière fois, qu’elle ne reconnaissait plus son chien. Elle me demande de raccourcir les pattes, mais de ne pas toucher à sa tête. Elle aimait mieux quand la barbe était longue et quand les oreilles tombaient. Je lui demande ensuite à quelle longueur je ferai le dos. La réponse est très vague. Encore une fois, ça s’enlignait sur le ‘’fais-le comme tu le penses’’.

De nouveau, la cliente n’était pas tout à fait satisfaite du résultat final. Je trouve ça dur. J’aimerais faire plaisir à tout le monde. Je ne peux pas m’empêcher d’être déçue quand je ne fais pas ce que le client avait en tête. Imaginez, la cliente est déçue 2 fois en 2 toilettages. Belle moyenne…

Il faut simplement accepter le fait que nous ne pouvons pas faire plaisir à tout le monde, et c’est correct! Il y a une tonne de toiletteuses, toutes avec des styles différents. Si le client veut avoir une coupe très spécifique, c’est à lui de fournir une photo qui servira de guide.

Vous recevrez des critiques toute votre vie, même en donnant votre maximum d’effort. Il faut seulement apprendre à vivre avec et arrêter de culpabiliser. Ne pensez pas que celles-ci arrêteront avec vos années d’expérience. Vous en aurez tout le long de votre carrière. Les toiletteuses très reconnues font aussi parfois des chiens qui ne plaisent pas nécessairement au client.

Continuez de faire de votre mieux en perfectionnant vos techniques et en apprenant de nouvelles coupes. Je sais que ce n’est pas toujours facile de ne pas culpabiliser, mais apprenez à passer par-dessus!